Energie renouvelable, le choix de l’éoliénne

Les énergies renouvelables sont un des moyens pour répondre à nos nécessités énergétiques sans nuire à l’environnement. L’éolienne est présentée comme une des alternatives qui peuvent être intéressantes. Avant d’acquérir votre installation, il est important de vous informer un tant soit peu sur les implications de l’usage de ces dispositifs.

Le principe de fonctionnement de l’éolienne

Pour générer de l’électricité, les éoliennes comprennent un ensemble de pales, qui vont faire tourner une turbine. A mesure que les pales sont longues et qu’elles tournent vite, la quantité d’électricité générée va être plus importante. Utiliser plusieurs éoliennes est également une des manières qui permettent de générer une quantité plus importante d’électricité. Le courant électrique généré de cette manière va être alternatif, et ne peut pas être utilisé en tant que tel.

Aussi, les éoliennes comprennent également un transformateur, qui va convertir celui-ci en courant électrique continu. Le processus suivant va être le stockage de cette électricité dans des batteries. La production à proprement parler d’électricité ne va en effet se faire que quand le vent souffle. Quand celui-ci s’arrête, les éoliennes ne tournent pas, et il faut donc stocker l’électricité jusqu’à son usage. Dépendamment des besoins en énergies vertes de votre maison, il vous faut des batteries avec une capacité de stockage proportionnelle.

Utiliser l’éolienne pour votre maison

Il est possible de faire l’utilisation d’une éolienne afin de répondre en partie ou en totalité de vos besoins en électricité. Avec une installation de faible puissance, vous pouvez générer assez d’énergie pour faire fonctionner une machine à laver. Dans le cas des besoins de toute la maison, il faut d’abord vérifier le rendement potentiel. Ce détail dépend de facteurs dont votre emplacement géographique. Certains lieux vont se doter d’un vent plus fort que d’autres.

Dans le cas où votre commune ne dispose pas d’une quantité suffisante de vent dans l’année, l’éolienne peut ne pas convenir. Pour savoir si c’est le cas, vous pouvez vous pencher sur la carte qui indique la force du vent selon les zones. Approchez un spécialiste pour un diagnostic plus précis, ainsi que pour savoir quels sont les détails de la meilleure installation possible. En définitive, les tests menés par celui-ci vont permettre de déduire si votre projet d’éolienne pour la maison peut aboutir ou non.

Les polémiques concernant les éoliennes

L’utilisation des polémiques est au centre de discussions concernant leur réelle viabilité. En effet, l’utilisation de cette technologie n’est sans s’accompagner de problèmes. Parmi les sujets qui reviennent, il y a son impact sur les sols arables.

Elles favorisent l’érosion des sols

L’utilisation des éoliennes est indiquée comme pouvant causer une dégradation de l’état des sols. Ceux-ci vont occuper les sols en question pour au moins deux décennies. Ensuite, dans le cas de parcs éoliens, la surface occupée va être assez conséquente.

Quand les terres ne sont pas cultivées, cela augmente grandement le risque d’érosion. Ainsi, les terrains sur lesquels on place des éoliennes en masse risquent d’être inutilisables sur le plan agricole. L’utilisation d’une grande quantité de béton à la base est également un des éléments à la source de ce problème.

Un cycle de vie inférieur aux panneaux solaires

La viabilité économique des éoliennes est grandement reliée à la durée de son utilisation. En effet, on est amenés à rembourser un crédit assez conséquent pour celles-ci, soit de 8000 euros à 13 000 euros pour un modèle simple. Avec des prix similaires à ceux des panneaux solaires, leur durée de vie est pourtant moitié moins longues.

Les différents modèles de panneaux solaires sont indiqués pouvoir perdurer pendant 50 ans et plus. De l’autre côté, les éoliennes ne sont à leur plein potentiel que pour 20 à 25 ans. Passé ce délai, il sera donc nécessaire pour vous trouver une autre alternative pour vos besoins en énergie.

La difficulté de recyclage des pales

Un autre problème portant sur la fin de vie d’une éolienne porte aussi sur son recyclage. Si c’est possible de recycler les autres parties des éoliennes, c’est bien moins évident dans le cas des pales. Celles-ci se constituent de matériaux comme les fibres de carbone ou de verre.

Comme elles peuvent difficilement être broyées, beaucoup sont reconverties en éléments comme des abribus. Des objectifs sont instaurés pour années à venir concernant le recyclage des pales des éoliennes des quelques 8000 éoliennes en fin de vie.